La chorégraphie de Nadia et Dakota, présents ce mardi soir dans « La France a un incroyable talent » a dépassé les 32 millions de vues sur Facebook. Du jamais vu.

« C’est incroyable, vraiment incroyable. » « Ça prend une ampleur de malade. » Dix jours après la publication de leur prestation en avant-première sur la page Facebook de « La France a un incroyable talent », le concours de talents de M 6, Nadia Ladeiras, 21 ans, et Dakota Simao, 27 ans, deux amis danseurs, ne « captent » toujours pas ce qu’il leur arrive.

Mieux que les neuf « Wahouuuu ! » d’Éric Antoine et que tous les autres compliments du jury d’« Incroyable talent », l’extrait de leur impressionnante chorégraphie sur les violences conjugales, que l’on découvrira ce mardi soir lors du lancement de la 13e saison, a suscité plus de 20 000 commentaires et dépassé les 27 millions de vues sur le réseau social.

C’est quatre fois plus que Jean-Baptiste, le sosie vocal de Johnny Hallyday, également en lice cette année.

C’était merveilleux !

Quelle émotion de voir Dakota et Nadia danser contre la violence conjugale 😢La France a un incroyable talent, dès le mardi 30 octobre à 21:00 sur M6

Publiée par La France a un incroyable talent sur Dimanche 21 octobre 2018

Jamais aucun candidat n’avait fait un tel buzz avant même une diffusion télé. Seule l’humoriste Laura Laune a atteint 37 millions de vues, mais c’était après sa victoire, l’an passé. « Quand la vidéo a été mise en ligne (NDLR : dimanche 21 octobre), mon téléphone a explosé, se souvient Dakota, dessinateur dans un bureau d’ingénieurs le jour et professeur de hip-hop, le soir.

On ne s’y attendait pas. On était affolés. Au mieux, on faisait 10 000 vues avec nos précédents clips. » Quatre années qu’il danse avec Nadia, son ancienne élève qui « sortait du lot », sans pour autant pouvoir en vivre.

Une prise de conscience ?

Tout s’est accéléré pour eux il y a dix mois quand le duo a remporté le concours World of dance, en Suisse, avant de gagner la finale internationale à Los Angeles, cet été. Avec déjà la même chorégraphie choc sur le titre « Figures » de la canadienne Jessie Reyez, raccourci de trente secondes pour entrer dans le format imposé de M6.

« C’est arrivé après l’affaire Weinstein, mais c’est le hasard », assure le danseur, qui a regardé tous les documentaires sur les femmes battues, disponibles sur Youtube.

« On a eu un cas de violence conjugale dans notre entourage et on voulait raconter cette histoire pour faire passer un message, pour créer un débat, ajoute Nadia, réceptionniste et serveuse dans un hôtel quatre étoiles. On voulait toucher un public large, pas seulement les amateurs de danse. »

Pari réussi. Outre des « contacts » pour participer à la version filmée des « World of dance » diffusée sur NBC aux États-Unis, les deux Suisses croulent aujourd’hui sous les messages de soutiens et les témoignages de victimes.

Mais pas seulement. « Plusieurs hommes qui battent leur femme m’ont contacté pour me dire qu’ils avaient pris conscience de leurs actes en voyant notre prestation, poursuit Dakota, qui a entamé une carrière de basketteur avant de se lancer dans la danse à 15 ans. Ils voulaient que ça change. Ça va au-delà de ce qu’on pouvait imaginer. Si avec notre art, on peut aider les gens. »

Source: Le Parisien

 

Continuer votre lecture

Suivant ➜



Commentaires

commentaires