Non, on ne risque pas 150 euros d’amende en mettant un gilet jaune sur son tableau de bord

Depuis plusieurs jours, sur les multiples pages dédiées au blocage des routes, le 17 novembre, pour protester contre la hausse des prix des carburants, des dizaines d’internautes colportent leurs anecdotes sur l’attitude des forces de l’ordre par rapport au mouvement.

Avant le jour J, une question semble susciter l’inquiétude. « Peut-on recevoir une amende pour avoir posé son gilet jaune sur le tableau de bord de sa voiture ? », s’interrogent plusieurs internautes de La Voix du Nord. Ce geste est devenu un signe distinctif adopté par les internautes pour pouvoir jauger de la mobilisation.

Ne jamais prendre Nordpresse au sérieux

Le site de buzz Nordpresse s’est rapidement emparé de la question en publiant un article : « Apologie du terrorisme: 150 € d’amende pour 1 gilet jaune sur son tableau de bord ». Rappelons que l’équipe derrière ce site s’est spécialisée dans les contenus faux, conçus pour gérer une grosse audience et déloyaux pour le lecteur.

Nos confrères du Monde ont d’ailleurs démontré que loin d’être « satirique » ou de pratiquer « une éducation aux médias », ce site est avant tout une industrie de la tromperie.

Dans ces conditions, la première des bonnes pratiques consiste à ne jamais partager, croire ou liker un contenu de Nordpresse.

Sur le fond, cette déclaration est évidemment fausse. La gendarmerie de la Bassée y a d’ailleurs répondu dans un post Facebook. « Vous n’êtes pas verbalisable, si vous mettez votre gilet jaune sur le tableau de bord, écrivent les militaires. Celui-ci ne doit pas gêner votre visibilité pour conduire ». Dans cette dernière situation, le contrevenant risque une amende de 45 euros.

Source : La Voix du Nord

Continuer votre lecture

Suivant ➜

Commentaires

commentaires

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Pour accéder à ce contenu, merci de le désactiver pour ce site : 

->

 

Comprendre pourquoi il ne faut pas utiliser AdBlock

La publicité est aujourd'hui un élément courant de la vie de tous les jours. À la télévision, à la radio mais aussi sur Internet. Aujourd'hui, la publicité est essentielle à l'équilibre économique des entreprises, dont la notre. Celle-ci permet notamment de payer les auteurs, les designers, les ingénieurs et l'ensemble des équipes de la marque.

Pourtant de nombreuses personnes sont aujourd'hui équipées d'une extension de navigateur pour bloquer l'affichage des publicités sur les sites Internet. Adblock, l'extension la plus répandue sur la toile, est disponible sur de nombreux navigateurs comme Google Chrome, Safari, Mozilla Firefox, Opera. Celle-ci bloque aussi de nombreux programmes, autre que de la simple publicité.

Ainsi, l'usage massif de ce type de logiciels déstabilise l'écosystème des médias en remettant en cause le principe de l'accès gratuit à l'information.

Si ce genre de logiciels se démocratise, il en sera terminé de l'Internet Gratuit, et vous finirez par devoir souscrire des abonnements payants pour consulter tous vos sites internet. J'imagine que ce n'est pas ce que vous souhaitez. Personne ne le souhaite. Alors pour qu'Internet reste un lieu d'information, d'échange, de divertissement et ce Gratuitement, s'il vous plait... Désactivez AdBlock !

Merci à tous et belle journée.